Image Not Found On Media Library

Organisation,
régulation et contrôle

Depuis les années 2000, la démarche s’est structurée en filière autour de quatre maillons : les coopératives et négoces, les meuniers, les industriels et les distributeurs.

LES COLLÈGES ET LA GOUVERNANCE

La filière est organisée en 4 collèges: les coopératives et négoces (les organismes stockeurs), les meuniers, les industriels et les distributeurs.

Les agriculteurs sont sélectionnés par leurs organismes stockeurs et les boulangers par leurs meuniers.

Les adhérents sont regroupés au sein d’un Groupement d’Intérêt Économique (GIE).

  • Les Organismes Stockeurs assurent la production des matières premières agricoles CRC®
  • Les Meuniers interviennent en première transformation des matières premières CRC® (notamment les meuniers et les semouliers). Ce sont eux qui transforment le blé en farine.
  • Les Industriels interviennent en deuxième transformation des matières premières CRC®. Ils fabriquent par exemple des biscuits, des viennoiseries, des ingrédients, etc.
  • Les Distributeurs proposent directement aux consommateurs leurs gammes de produits finis issus de matières premières CRC® qu’ils fabriquent dans leurs magasins ou qu’ils vendent en rayon.

Les adhérents sont représentés par un conseil d’administration, composé de 12 membres représentants des 4 collèges qui forment la filière. Le collège des agriculteurs et des organismes stockeurs dispose de 50% des voix avec 6 représentants. La première et la deuxième transformation (2 meuniers et 2 industriels) et la distribution (2 distributeurs) se partagent équitablement les 6 autres sièges du conseil. Monsieur HENRIOT, agriculteur à Sens et président délégué d’Ynovae, est président du GIE depuis 2002.

L’ÉQUIPE DIRIGEANTE DE LA FILIÈRE

7 personnes travaillent quotidiennement à la gestion et au développement de la filière. Le suivi permanent du contrôle qualité (contrôle des moyens et des résultats) est leur mission première. Au-delà, en lien avec le terrain et les adhérents, l’équipe s’entoure des meilleures approches scientifiques pour faire évoluer les référentiels. Concentrés sur les objectifs fixés dans le cadre du CAP 2023, autour des 4 piliers Santé, Biodiversité, Traçabilité, Durabilité, l’équipe a mis en œuvre une démarche de progrès au service de ses adhérents.

L’ÉQUIPE

  • En savoir plus

    Marc Bonnet est diplômé de l'ESC Clermont et d'AgroParisTech. Son parcours en France et à l’international pour des entreprises françaises de l’agroalimentaire (Limagrain, Naturex, Axéréal) lui a permis d’acquérir une vision transversale du secteur, de la production agricole jusqu’à la distribution. Il gère depuis plusieurs années en parallèle une ferme de polyculture élevage en Creuse. Il rejoint la filière en 2018 pour prendre la direction du GIE.

    Directeur Général
  • En savoir plus

    Michel Deketelaere est l’auteur du référentiel CC 37/98, propriété de Caps Vert (filiale de la coopérative Ynovae – ex CAPSERVAL, à l’origine de la démarche), dont la première version a été écrite en 1998. Par son expérience terrain, Michel a contribué à l’évolution du concept de production Culture Raisonnée Contrôlée®. Diplômé de l’IFG (Institut Français de Gestion) de Dijon, il prend en 2019, pour le compte de Caps Vert, la direction scientifique de la filière.

    Directeur Scientifique & Référent CRC®
  • En savoir plus

    Céline Heurtin assure le suivi comptable et financier du GIE CRC.

    Services financiers
  • En savoir plus

    Dans l’univers des farines depuis 1988, Maryse Le Galloudec a acquis une expérience unique de plus de 30 ans dans le secteur. Forte de son expérience dans le groupe Panavi puis Vandemoortele, Maryse a rejoint la filière en 2018 pour développer l’accompagnement et le support technique et qualité de l’aval de la filière.

    Responsable Technique & Qualité, Spécialiste Produits Transformés
  • En savoir plus

    Martine Morel a rejoint le GIE en 2001, peu de temps après sa création. Martine a la responsabilité du suivi de la certification.

    Assistante de Direction
  • En savoir plus

    Diplômée de l’ENITA de Bordeaux, Amélie Petit est la référente agronomique de la filière. En appui du Directeur Scientifique, elle contribue à définir les clés agronomiques de réussite des productions CRC® pour les cahiers des charges en cours et ceux à venir. Elle a notamment la responsabilité de l’évaluation des intrants utilisables en CRC®.
    Dans le cadre du CAP 2023, elle a en charge la poursuite du travail sur le volet Biodiversité, pour lesquelles les productions CRC® disposent d’ores et déjà d’une caractéristique communicante « céréales cultivées selon de bonnes pratiques agricoles favorables à la biodiversité ».

    Référente Agronomique
  • En savoir plus

    Marie Rambaud est diplômée d’AgroParisTech, avec une spécialité marketing en Economie et Gestion de l’Entreprise. Marie a rejoint le GIE en 2017 après une expérience en développement durable, pour prendre la responsabilité de la communication. En 2018, Marie est nommée référente sur la Responsabilité Sociétale de la Filière, véritable moteur d’innovation et de durabilité pour toute la filière.

    Responsable Communication et Référente RSE

Le Comité d’Orientation Scientifique (COS)

Autour des membres permanents (direction du GIE et direction scientifique de Caps Vert) le Comité d’Orientation Scientifique réunit de façon ponctuelle des experts sur des sujets précis. Le COS se concentre sur des problématiques en lien avec l’amont ou l’aval de la filière, afin d’améliorer la démarche qualité produit de la démarche CRC®.

LE CONTRÔLE

La filière CRC® est une démarche validée par le Ministère de l’Agriculture, contrôlée et certifiée par un organisme indépendant.

Tout d’abord, 100% des agriculteurs sont suivis et contrôlés parles techniciens des coopératives adhérentes, avec obligatoirement 4 visites minimum par campagne. Des contrôles externes sont également réalisés par un organisme certificateur indépendant qui audite 10% des agriculteurs engagés.

Ensuite, l’ensemble des silos qui stockent les céréales CRC® sont habilités avant la moisson. Des audits externes sont également réalisés par un organisme indépendant dans tous les silos qui stockent les céréales CRC®.

Enfin, des analyses sont faites sur les céréales pour vérifier leur qualité (contaminants naturels et chimiques, métaux lourds, radioactivité) : si les analyses ne sont pas bonnes, les lots sont déclassés. 2 analyses sont effectuées par silo et par an.

Des contrôles sont également faits sur l’aval de la filière, afin de s’assurer que la qualité du blé se retrouve bien dans la farine qui servira au produit fini.

Un audit d’habilitation des entreprises adhérentes est réalisé par un organisme certificateur indépendant. Chaque entreprise est auditée une fois par an. En outre, pour les meuniers, des analyses sont faites en laboratoire lors d’un plan de contrôle externe (2 par Récolte et par Type de farine) et lors d’un plan de contrôle interne (minimum 1 par Récolte et par Type de farines, sons, remoulages et issues valorisées en CRC®). Pour les industriels et les distributeurs, un plan de contrôle interne impose l’analyse au minimum d’une farine par fournisseur pour la recherche des insecticides de stockage, des mycotoxines, et des métaux lourds.

Une démarche certifiée

Les céréales CRC® bénéficient depuis 1999 d’une Certification de Conformité Produit (CCP), signe distinctif de qualité délivré par le Ministère de l’Agriculture.

La CCP est une démarche officielle de valorisation des produits agricoles et alimentaires. Elle atteste qu’un produit se distingue du produit courant. Pour bénéficier de la certification, les céréales CRC® doivent se distinguer à la fois du produit courant du marché et du produit répondant aux caractéristiques de la norme NFV30-001, une norme déjà plus contraignante que le produit standard.

La certification est une démarche officielle : elle est délivrée par le Ministère de l’Agriculture, contrôlée et certifiée par un organisme indépendant.

Organisation, régulation et contrôle - Filière CRC